Navigation

DISRUPT – De nouvelles substances afin d’inhiber le développement des biofilms

 

Nous recherchons de nouvelles substances afin d’inhiber la formation des biofilms produits par les colonies bactériennes. De tels composés permettraient de prévenir de nombreuses infections provoquées par des agents pathogènes résistants ou tolérants aux antimicrobiens.

Description du projet (projet de recherche en cours)

Les infections dues aux biofilms (couches denses de microorganismes recouvrant différentes surfaces) sont difficiles à traiter par l’antibiothérapie, surtout lorsqu’elles sont causées par des agents pathogènes résistants. De nouvelles approches visent à développer des cibles, composés et outils novateurs afin de comprendre et de traiter ces infections à travers l’étude de quatre bactéries résistantes majeures : staphylocoques, pneumocoques, E. coli et Pseudomonas. Avec nos partenaires norvégiens et allemands, nous nous attachons à identifier des substances efficaces contre les biofilms et à élaborer des outils permettant de les appliquer à l’échelle pangénomique grâce aux plus récentes technologies de séquençage. Enfin, nous travaillons à élucider la manière dont ces substances agissent.

Contexte

Les infections associées aux biofilms s’avèrent particulièrement difficiles à traiter, car cette matrice offre aux agents pathogènes une protection additionnelle contre les antimicrobiens. S’il est impératif d’élaborer de nouvelles stratégies et composés afin de lutter contre ces infections, les principaux gènes et processus impliqués dans la formation des biofilms générés par différents microorganismes demeurent encore largement méconnus.

Objectif

Nous visons à identifier des substances actives et des anticorps permettant de lutter contre le développement des biofilms et à élaborer parallèlement des outils afin de les appliquer à l’échelle pangénomique. Nous étudions par ailleurs les mécanismes d’action de ces composés afin d’en déterminer précisement les caractéristiques.

Importance

Les nouveaux outils élaborés afin d’inhiber la formation de biofilms pourraient permettre de réduire les risques d’infection associés aux agents pathogènes résistants et de restaurer la sensibilité des bactéries aux antibiotiques conventionnels.

Titre original

Fighting antimicrobial resistant infections by high-throughput discovery of biofilm-disrupting agents and mechanisms

Responsables du projet

  • Prof. Jan-Willem Veening, Département de Microbiologie Fondamentale, Biophore, Université de Lausanne, CH
  • Dr. Athanasios Typas, EMBL, Genome Biology Unit, Heidelberg, DE
  • Dr. Christoph Merten, EMBL, Genome Biology Unit, Heidelberg, DE
  • Prof. Morten Kjos, Norwegian University of Life Sciences, Faculty of Chemistry, Biotechnology and Food Science, Ås, NO

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

http://nfp72.snfbern.ch/SiteCollectionImages/portraetbilder/Jan-Willem_Veening.jpg

Prof. Jan-Willem Veening Département de Microbiologie Fondamentale
Biophore
Quartier UNIL-SORGE 1015 Lausanne +41 21 692 56 25 Jan-Willem.Veening@unil.ch