Navigation

Résistances aux polymyxines transmises de l’environnement à l’homme

 

Les résistances au groupe d’antibiotiques des polymyxines sont à la hausse. Une partie des causes génétiques responsables de ces résistances est transmise des bactéries environnementales aux agents pathogènes qui touchent l’être humain. Nous recherchons le type, l’origine et les voies de transmission de ces facteurs de résistance.

​​Description du projet (projet de recherche en cours)

Les polymyxines sont des antibiotiques de réserve. Cependant, toujours plus d’agents pathogènes sont également résistants aux polymyxines, dont de nombreuses souches des bactéries E. coli et K. pneumoniae. Nous avons identifié de telles souches et analysons maintenant les mécanismes responsables de leur résistance. A cet égard, nous prenons en compte aussi bien des résistances qui apparaissent en raison de mutations dans leur chromosome, que des résistances bactériennes acquises par l’échange de matériel génétique avec d’autres bactéries. En étudiant les mécanismes de résistance d’échantillons bactériens issus de l’environnement, des animaux et de l’être humain, nous recueillons des renseignements sur le type de résistances qui se propagent et la façon dont cela se produit.

Contexte

Récemment, on a constaté une hausse des résistances aux polymyxines. Celles-ci apparaissent en raison de mutations chromosomiques, mais également suite à l’échange de matériel génétique entre bactéries. Jusqu’à présent, la manière avec laquelle ces résistances se répandent dans les domaines environnemental, animal et humain reste mal connue.

Objectif

Nous déterminons la fréquence des différents déclencheurs connus de résistances aux polymyxines dans le domaine de la médecine vétérinaire et humaine et identifions des sources environnementales possibles pour la transmission à l’homme. Par ailleurs, nous identifions de nouveaux mécanismes de résistance à ce groupe d’antibiotiques.

Importance

Nos résultats, qui se focalisent sur les sources et les voies de propagation de résistances aux polymyxines, constituent la base des mesures de prévention.

Titre original

Dynamics of transmission of polymyxin resistance genes in Enterobacteriaceae; from the environmental source to the patient

Responsables du projet

  • Dr. Laurent Poirel, Molekular und Mikrobiologie, Université de Fribourg
  • Prof. Roger Stephan, Institut für Lebensmittelsicherheit und Hygiene, Universität Zürich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

/SiteCollectionImages/portraetbilder/Poirel_Laurent_0235.jpg

Dr. Laurent Poirel Département de Médecine Université de Fribourg Chemin du Musée 5 1700 Fribourg +41 26 300 95 82 laurent.poirel@unifr.ch