Navigation

Reconnaître la résistance avec des fibres optiques

 

Nous développons un nouvel outil qui détecte la résistance des bactéries aux antibiotiques à l'aide des fibres optiques et d'un faisceau laser. Nous voulons réduire le temps entre la prise en charge du patient et le début d’une thérapie appropriée à 10 heures au lieu des 24 heures actuelles.

Description du projet (projet de recherche en cours)

Notre outil est basé sur des petites fibres optiques, fines autant qu’un cheveu, sur les quelles on attache les bactéries. Les bactéries vivantes transmettent leurs mouvements à la fibre, qui par conséquent vibre. Par le biais d’un faisceau laser ces mouvements sont affichés sur un ordinateur. Si la bactérie est sensible au traitement antibiotique, ces mouvements s’arrêtent dans un délai de 10-20 minutes. Au contraire, si les mouvements de la fibre continue, on est en présence d’une bactérie résistante aux antibiotiques. L’avantage de notre outil consiste dans la rapidité de mesure et aussi dans la possibilité d’utiliser plusieurs fibres optiques en parallèle afin de tester la bactérie avec des antibiotiques différents de manière simultanée.

Contexte

L’augmentation des souches de bactéries résistantes aux antibiotiques est en partie due au manque de connaissance de la souche qui infecte le patient. En réduisant le délai entre la prise en charge du patient et le début d’une thérapie ciblée basée sur une caractérisation complète de la bactérie ouvre des nouvelles voies thérapeutiques comme par exemple l’utilisation d’antibiotiques spécifiques dès le début du traitement au lieu d’antibiotiques à large spectre d’action.

Objectif

Mises à part les motivations médicales, il faut veiller qu’une nouvelle technologie soit concurrentielle sur plusieurs niveaux par rapport aux méthodes de référence actuelles. Notre outil doit être plus rapide, plus performant sur le plan des informations livrées (entre autres, test englobant un nombre grand d’antibiotiques différents, données quantitatives des concentrations critiques d’antibiotiques) et avec des coûts comparables ou moindre des standard actuels.

Importance

Ce nouvel outil est prévu pour des laboratoires d’analyse des hôpitaux où la présence de personnel technique pouvant maîtriser la technique est essentielle. Dans le long terme, le fait d’utiliser des fibres optiques à bas coûts et la simplification du test vont engendrer une plus large utilisation de notre système même dans les cabinets médicaux.

Titre original

A new rapid and reliable bacterial phenotypic diagnostic technique detecting bacterial susceptibility to antibiotics using optical fibers

Responsables de projet

  • Professeur Giovanni Dietler, SB - IPSB – LPMV, EPFL, Lausanne (jusqu'à septembre 2020)
  • Monsieur Sandor Kasas, SB - IPSB – LPMV, EPFL, Lausanne
  • Professeur Gilbert Greub, Faculté de Biologie et Médecine, CHUV/Université de Lausanne, Lausanne

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Professeur Gilbert Greub Institut de Microbiologie
CHUV/Université de Lausanne
Rue du Bugnon 48 1011 Lausanne +41 21 314 49 79 Gilbert.Greub@chuv.ch