Navigation

Utiliser les ennemis naturels des bactéries

 

Les bactériophages tuent les bactéries. Nous étudions comment les armes des bactériophages peuvent être utilisées comme nouveaux principes actifs pour lutter contre les infections locales à l’intérieur du corps.

Description du projet (projet de recherche en cours)

Les bactéries ont des ennemis naturels appelés bactériophages. Ils utilisent les bactéries comme hôtes afin de se reproduire. Lorsqu’ils quittent à nouveau les bactéries, ils découpent leur paroi cellulaire au moyen d’enzymes particulières, les endolysines, ce qui entraîne leur mort. Nous voulons développer des substances contenant des endolysines pour détruire les bactéries pathogènes. Afin qu’elles puissent agir sur les infections locales, par exemple en cas d’inflammation des os ou du cœur, il leur faut cependant pouvoir parvenir jusqu’à ces zones. Pour atteindre cet objectif, nous dotons les endolysines de marqueurs cibles spécifiques. Ces "codes postaux" biologiques les conduisent directement dans les endroits du corps concernés.

Contexte

Les endolysines font l’objet de recherches depuis de nombreuses années. Pour l’instant, ces enzymes sont néanmoins uniquement adaptées à un usage externe (traitement de la peau et des muqueuses) dans la mesure où elles pénètrent difficilement dans les couches plus profondes des tissus.

Objectif

Le projet vise à modifier les endolysines de façon à ce qu’elles puissent être utilisées contre les infections locales à l’intérieur du corps.

Importance

Les zones où les endolysines découpent la paroi cellulaire des bactéries sont d’une importance vitale pour ces dernières et ne peuvent que difficilement être modifiées. Il est par conséquent peu probable que les bactéries développent des résistances contre les médicaments à base d’endolysines. Ceux-ci offriraient donc de nouvelles possibilités thérapeutiques qui seraient moins concernées par la problématique des résistances que les antibiotiques classiques.

Titre original

Novel targeted bacteriophage endolysin-based approach for treatment of drug-resistant Staphylococcus aureus infections

Responsables de projet

  • Prof. Martin Loessner, IFNH - D-HEST, ETH Zürich, Zürich
  • Fritz Eichenseher, IFNH - D-HEST, ETH Zürich, Zürich
  • Prof. Annelies Zinkernagel, Medizinische Klinik, Universitätsspital Zürich, Zürich
  • Dr. Yang Shen, IFNH - D-HEST, ETH Zürich, Zürich
  • Dr. Mathias Schmelcher, IFNH - D-HEST, ETH Zürich, Zürich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

/SiteCollectionImages/portraetbilder/Loessner-Martin_0140.jpg

Prof. Martin Loessner Labor für Lebensmittelmikrobiologie IFNH - D-HEST ETH Zürich Schmelzbergstrasse 7 8092 Zürich +41 44 632 33 33 martin.loessner@ethz.ch